Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Les interventions

Le Mercredi 9 Aout 2017
  • Twitter
  • Facebook
Intervention de Mme Elise VANAA
Projet de délibération relative à une demande de reconnaissance par l'Etat des certificats et brevet polynésiens des métiers d'art préparés en Polynésie française et délivrés par les ministres en charge de la formation professionnelle et de l'éducation
Il nous est demandé d'approuver aujourd'hui un projet de délibération qui permettra de faire reconnaitre nos formations dispensées au Centre des métiers d'arts (CMA), et leurs qualités, au niveau de l'Etat. Cette procédure de reconnaissance des diplômes par l'Etat s'applique déjà pour les CETAD et le CFPA, aussi, le Centre des métiers d'art, en a sollicité le bénéfice, cela depuis quelques années maintenant de sorte d'apporter à  ses formations et diplômes, une valeur ajoutée.

Les deux diplômes concernés par cette mesure sont, le certificat polynésien des métiers d'art, lequel concerne quatre domaines de l'artisanat polynésien : la sculpture, la gravure, la vannerie et le tatouage, et enfin, le brevet polynésien des métiers d'arts, comprenant pour sa part deux options, la sculpture et la gravure.

Comme indiqué dans le rapport, le 17 mai 2017, le conseil des ministres a approuvé la création de ces deux diplômes pour répondre aux besoins du marché local et permettre une reconnaissance des savoirs et savoir-faire polynésiens.

Le projet de délibération qui nous est soumis aujourd'hui intervient dans un second temps pour faire reconnaitre au niveau national  lesdits titres. Cette reconnaissance nationale présentera l'avantage pour les bénéficiaires de voir leur qualification reconnue partout en métropole, ceci, à valeur égale.
Espérons donc que l'Etat approuve à son  tour !!!

Si ce travail est à saluer, j'estime néanmoins qu'il nous faille aller ENCORE plus loin dans la reconnaissance de nos savoir-faire ancestraux.

Je crois en effet me souvenir, que le directeur du CMA, Monsieur Viri Taimana l'année dernière, avait évoqué la possibilité de lancer une Licence en Arts polynésiens à l'Université…et bien, soyons ambitieux….comme cela se fait à Hawaii…l'Université de KAMEHAMEHA propose des enseignements culturels qui devraient, à plus d'un titre, nous inspirer…

Notre culture est si riche, nos langues si belles, nos savoir-faire si variés, qu'il nous faut absolument les préserver et les faire vivre. La " génération Ipad " n'est en effet, pas de celle que je souhaite voir prédominer…

A cet égard, parce que cette démarche s'inscrit également en faveur de l'accès à l'emploi de notre population, il nous serait bien difficile de nous y opposer. Les formations telles que celles dispensées par le Centre des métiers d'arts, sont des portes d'entrées dans la vie active qu'il convient de soutenir.

Aussi, le groupe TAHOERAA HUIRAATIRA approuvera  en toute logique, ce projet de délibération.

Je vous remercie de votre attention.