Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Les articles

Le Jeudi 27 Janvier 2005
  • Twitter
  • Facebook
« L’Alliance » mobilise plus de 300 véhicules à Moorea

Emile Vernier, instigateur des premières manifestations motorisées à Tahiti, et les membres de son association « Alliance – Te Natiraa », ont renouvelé l’expérience, samedi 22 janvier, sur l’île de Moorea où près de 300 véhicules ont fait le tour de l’île sœur afin de dire « non à l’indépendance, au racisme mais oui à la joie, l’amour etc… ».
Arborant drapeaux français, mélangés à ceux du Tahoera’a huiraatira, ce rassemblement a été, selon l’organisateur, « un franc succès ». Emile Vernier s’est dit très satisfait par l’engouement de la population: « Nous avons embarqué à 150 voitures sur les ferries et sur la route à Moorea, nous nous sommes retrouvés à environ 300 », soit environ 2 000 personnes. Pour autant, contrairement à ce que prétendent leurs détracteurs, il n’y a aucune prise en charge financière : « ni bons d’essence, ni tickets repas » assure Emile Vernier, « chacun se débrouille avec ses propres moyens ».

Parti de Afareaitu peu après 8 heures, le convoi a accompli son périple en trois heures de temps pour arriver sur le site d’Opunohu où le président du Tahoera’a huiraatira, Gaston Flosse, a été à la rencontre des participants pour les encourager à défendre l’autonomie et ses valeurs.

Manifestations de haine

A propos des manifestations de haine et de violence qui ont émaillé le parcours à l’initiative de jeunes sympathisants Tavini, Emile Vernier s’est dit plutôt surpris, voire choqué. La tension a été particulièrement vive au passage dans les districts de Papetoai et Haapiti. « Il n’y a pas eu d’accrochages au sens strict du terme mais c’était limite », a t-il constaté sur le terrain. Le principal étant de ne pas tomber dans la provocation…

Mais une telle hostilité n’entame aucunement sa détermination ! Samedi prochain (29 janvier), « on remet ça ! » Et de préciser ce qui le motive : « Je reçois plein d’appels de gens qui me disent : on n’a plus peur maintenant. Il faut se montrer. La rue appartient à tout le monde… ». Rendez-vous donc à partir de 8 heures sur les annexes Pater pour un nouveau tour de l’île de Tahiti.

La semaine d’après (dimanche 6), à une semaine du scrutin, l’association a l’intention de revenir sur l’île de Moorea pour tenter de convaincre les derniers indécis que la seule solution viable pour la Polynésie, c’est l’autonomie au sein de la République française.

  • Twitter
  • Facebook

Facebook

Restons connectés sur notre page officielle !

Tahoeraa Huiraatira

Actualités

Restez informés : Newsletter / RSS