Logo du Tahoeraa Huiraatira
Contactez nous Rejoignez nous Soutenez nous Votre Newsletter
  • Inscrivez vous à notre Newsletter pour la recevoir par email.

Les réalisations

  • Twitter
  • Facebook
Le souci du Tahoera'a a toujours été d'ouvrir notre pays au monde, et d'éviter toute tentation de repli sur soi. Il fallait compenser les effets de l'insularité et de l'isolement au milieu du plus grand océan du monde. Les destinations les plus proches se situent entre 5000 et 8000 kilomètres de Papeete. La création d'Air Tahiti Nui est sans doute le signe le plus fort de cette volonté d'ouverture. Elle procédait de la nécessité de palier le départ des compagnies...

... Corsair et Air Outre Mer, alors qu'Air France ne souhaitait pas s'engager d'avantage sur la Polynésie française. Notre développement touristique en dépendait, d'autant qu'au même moment la compagnie australienne Quantas se retirait aussi. Aujourd'hui ATN est dotée de cinq Airbus A340-300 et dessert Paris, New-York, Los Angeles, Tokyo, Osaka, Sydney et Auckland. La modernisation de nos télécommunications avec le développement de la téléphonie mobile et de l'internet, a été un autre signe fort de cette volonté de s'ouvrir au monde et de rompre l'isolement. Désormais presque toutes les îles disposent du réseau vini et de l'accès à l'internet haut débit. Il faut ajouter la création de TNTV (Tahiti Nui Télévision), la première chaîne de télévision polynésienne qui est venue compléter l'offre du service public de RFO et diversifier le paysage audiovisuel local, en complément du bouquet satellite TNS (Tahiti Nui Satellite) qui offre un choix de chaînes françaises et étrangères qui sont autant de fenêtres ouvertes sur le monde. Il y a eu enfin la création de l'ATP (Agence Tahitienne de Presse) qui a pour vocation de véhiculer l'actualité de la Polynésie française dans le monde et d'offrir une source quotidienne, fiable et bilingue sur la vie de notre pays. Mais cette ouverture au monde se traduit aussi par la mise en place de bourses majorées pour permettre à nos étudiants de se former en métropole ou à l'étranger dans des secteurs nécessaires au pays. Malheureusement ce dispositif a été annulé par le nouveau gouvernement. C'est aussi l'organisation de nombreux salons à l'extérieur et une promotion touristique accrue grâce au GIE Tourisme dans lequel le pays est un partenaire essentiel.